Un autre avantage du produit Reinoldmax

 

Reinoldmax éteint tous les types de feux tels que :

  • Classe A (matières solides combustibles) 

  • Classe B (liquides combustibles) 

  • Classe C (appareil sous tension de 1000 volts ou moins)

  • Classe K (huiles et graisses de cuisson)

 

Informations supplémentaires sur les classes de feu

La classe A caractérise les feux «secs» et englobe les matériaux solides formant des braises (cellulose, bois, papier, tissu, fourrage, coton, plastique, caoutchouc, etc. Tous ces  matériaux  sont particulièrement inflammables.

La classe B caractérise les feux «gras» et englobe les liquides et solides liquéfiables (hydrocarbures, goudron, brai, graisses, huiles, peintures, vernis, alcools, essence, cétones, solvants et produits chimiques divers). Tous ces produits et composés flambent avant de s’éteindre, mais ne couvent pas. Il n’y a donc pas de combustion lente et l’abattage des flammes provoque directement l’extinction du feu. Leur capacité à s’enflammer dépend du point d’éclair propre à chaque produit (température minimale à laquelle il émet suffisamment de vapeurs pour former avec l’air ambiant une atmosphère inflammable). Un incendie alimenté par ces produits peut se rallumer sans avertissement tant que la température avoisine le point  d’auto-inflammation (température à laquelle un mélange gazeux combustible peut s’enflammer spontanément sans la présence de flamme ou d’étincelle). Par conséquent, l’extinction complète de ce type de feu ne peut être atteinte qu’après une phase de refroidissement.

La classe C englobe les feux d'origine électrique provenant d'équipements électriques sous tension.  L'eau pure est à proscrire pour ce type de feu, mais on peut utiliser de l'eau pulvérisée en gouttelettes si la tension électrique est inférieure à 1000v, car le jet n'est pas conducteur.

La classe D englobe les feux de métaux. Les poudres extinctrices de type D sont spécifiques à chaque type de métal combustible que l’on retrouve principalement dans certains environnements industriels particuliers. Leur combustion est généralement violente et très luminescente. Certains métaux, comme le sodium, le magnésium, le potassium, ou le phosphore blanc, peuvent s’enflammer spontanément au contact de l’air ambiant.

La classe K caractérise les feux liés aux auxiliaires de cuisson (huiles et graisses) dans les appareils de cuisson. Bien que ces feux soient techniquement  de classe B, la présence d'appareils sous tension à proximité des foyers d’incendie ont entraîné le développement de nouveaux appareils et agents d’extinction mieux adaptés aux environnements alimentaires, tel que l’extincteur à effet de mousse qui étouffe le feu par la création d'une pellicule (saponification) à la surface du liquide gras. De plus, l’utilisation d’eau pour éteindre les feux de classe K est très dangereuse en raison des risques importants de débordement par bouillonnement.

reinoldmax.net